Les crucifères

Et si on parlait des légumes crucifères ?

N’en doutez pas ! Manger des fruits et des légumes en bonne quantité permet d’allonger la survie, d’éviter des maladies cardiovasculaires et différents cancers (en particuliers digestifs)

En effectuant ma recherche hebdomadaire sur alimentation et santé, j’ai découvert un article d’une bonne revue scientifique sur les légumes crucifères et la santé. 

Pour commencer, quels sont les légumes crucifères ? 

  • le chou kale
  • le chou-fleur
  • le chou de bruxelles
  • le brocoli
  • le chou-rave
  • le rutabaga (un légume racine)
  • le navet (un autre)
  • le chou vert
  • la moutarde brune
  • la roquette
  • le cresson
  • les épinards
  • tous les autres choux

Tous ces légumes qui ont une forte teneur en vitamines et minéraux.

C’est une équipe japonaise qui a réalisé cette étude et elle concernait une population japonaise, même si notre ADN est vraisemblablement différent,  on peut estimer possible, sans trop de risque, que les légumes crucifères aient les mêmes effets en Europe !

L’étude comptait 88 184 participants, âgés de 45 à 74 ans, sans antécédents de cancer, d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral. Les participants ont été suivis pendant une durée de 16,9 années ! 15 349 décès ont été enregistrés.

Ils ont partagé la population initiale en 5 selon la quantité de légumes crucifères consommés (de la plus faible consommation à la plus forte). 
Plus la consommation de légumes crucifères était importante, plus la mortalité par cancer était faible chez les hommes, et plus la mortalité liée aux maladies cardiaques et cérébrovasculaires était faible chez les femmes.

Une consommation plus élevée de légumes crucifères sur l’ensemble de la population était associée à un risque réduit de mortalité toutes causes confondues.

(Mori et al. Clin Nutr. 2019 Apr;38(2):631-643.)

Il s’avère qu’une étude sur une population chinoise importante avait montré des résultats comparables en 2011 ! Et dans le cadre de cette étude, il a notamment été noté une réduction des maladies cardiovasculaires.

(Zhang et al., Am J Clin Nutr. 2011 Jul;94(1):240-6.)

En Europe, les études concernent les légumes en général, et je vous en montrerai certaines une fois prochaine.

Nous consommons peu de légumes crucifères par rapport aux autres sources de légumes, c’est peut être dommage, ne les mettons pas de côté ! 
Remplacez la laitue par des jeunes pousses de chou kale de temps en temps 🙂

A bon entendeur !

Un avis sur “Les crucifères

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :